Questions essentielles sur la première communion

Publié le Publié dans Première communion

Recevoir le corps du Christ pour la première fois, un acte qui rappelle à chaque communiant le rituel du repas du Christ… Que faut-il savoir avant de s’engager ?

 

Prêtre tenant un bol d'hostie pour une première communion

 

 

Première communion, de quoi s’agit-il ?

Parmi les sacrements, la première communion représente la première fois que le chrétien reçoit le Corps du Christ sous forme d’une hostie. Il répètera ensuite cet acte symbolique à chaque messe à laquelle il assistera au cours de sa vie de chrétien.

 

Qu’est-ce qu’une hostie ?

Une hostie est un petit morceau de pain rond et plat, consacré par le prêtre au cours de la célébration de l’Eucharistie pendant la messe. Le pain est le symbole du Corps du Christ et sa distribution à l’assemblée catholique rappelle le dernier repas du Christ au cours duquel il bénissait le pain, le rompait et le donnait à ses disciples. En mémoire de cet épisode biblique majeur, l’hostie (de même que le vin représentant le sang du Christ) est distribuée à la congrégation au moment de la liturgie eucharistique de la messe par le prêtre et quelques autres paroissiens habilités par lui.

 

Pourquoi communie-t-on ?

N’avez-vous jamais aperçu de célèbres tableaux représentant la “scène”, le dernier repas de Jésus avec les apôtres ? La communion est la reproduction de ces mêmes gestes. Recevoir le Corps et le Sang du Christ, c’est l’intégrer, accepter que Dieu ait été homme et a donné sa vie pour nous sauver.

Il s’agit ici d’un des fondements de la religion catholique.

 

Sous quelles conditions peut-on se préparer à la première communion ?

L’enfant qui communie pour la première fois doit comprendre avant tout la signification de ce geste dans la religion chrétienne. C’est pourquoi une période préparatoire est nécessaire pour lui apprendre les principes de sa religion et la vie de Jésus Christ et ainsi lui faire prendre conscience de ce en quoi il s’engage.

Pour comprendre la signification de la communion, qu’il répètera ensuite à chaque messe à laquelle il assistera tout au long de sa vie, il faut évidemment qu’il soit en âge! Trop jeune, l’enfant ne serait pas assez mature pour intégrer ces notions et y adhérer de son plein gré. C’est la raison pour laquelle, les enfants reçoivent généralement le sacrement de la Première Communion entre 8 et 10 ans après une préparation religieuse de 2 ans.

Passé cet âge, adolescents comme adultes peuvent aussi se préparer à la Première Communion pourvu qu’ils soient préalablement baptisés.

En effet, pour entrer dans le Royaume de Dieu et être reconnu comme chrétien, il faut avoir été baptisé. L’apprentissage de la religion chrétienne et les sacrements à recevoir suivent un ordre bien précis en fonction de l’évolution de la vie du chrétien et le baptême est la condition sine qua none pour accéder ensuite à une éducation religieuse et de surcroît à la première communion.

 

Première communion, Eucharistie, quelle différence ?

La première communion est, comme son nom l’indique, la première fois que l’on communie, donc la première fois que l’on reçoit le Corps du Christ. Il s’agit ici du sacrement qui autorise ensuite les chrétiens à communier lors de la messe.

Le mot “Eucharistie” signifie “merci”. Au cours de la messe, l’assemblée remercie Dieu pour le sacrifice du Christ qui a donné son Corps pour le salut des hommes.  En d’autres termes, l’Eucharistie est la consécration et la communion de tous les chrétiens à un moment précis pendant la messe.

 

La première communion et le mariage…

Certains sacrements, comme le mariage, n’imposent pas d’avoir reçu préalablement le sacrement de la première communion.

Cependant, si les futurs mariés n’ont jamais communié ni l’un ni l’autre, ils ne pourront pas avoir accès à la messe de mariage mais peuvent demander une simple bénédiction. Le prêtre leur expliquera alors que la communion n’aura aucun sens pour eux lors de la messe de mariage s’ils n’ont jamais reçu la première communion.

Il est toutefois possible de se préparer à la première communion en même temps qu’au mariage. Le cas peut se présenter notamment si l’un des futurs époux est communié et l’autre non. Les deux sacrements seraient reçus le même jour!

 

Jérémy raconte:

Lors de la préparation de mon mariage, ma future femme avait reçu le baptême, la première communion et la confirmation. Moi j’étais simplement baptisé. Nous souhaitions une messe de mariage traditionnelle mais elle ne pouvait avoir lieu tant que je n’étais pas communié. J’ai donc préparé ma première communion en 2 séances de 2h et j’ai reçu le sacrement de première communion le jour de mon mariage…

 

Bon à savoir

Alors qu’une messe de mariage dure généralement 1h30, une bénédiction dure entre 15 et 20 minutes. La communion ne faisant pas partie de la cérémonie, elle est donc écourtée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *